BIPBIP AUX AMERIQUES

Un vieux couple de retraités / une envie de découverte / un Defender 130 à l'aménagement spartiate / 2 ans ou plus de voyage au long cours aux Amériques - du Sud au Nord

XXXI - BELIZE - 29 décembre 2017 au 2 janvier 2018

Publié le 7/01/2018, par rampon,

 

Vendredi 29 décembre – El Cruce – Melchor de Menos – Frontière Guatemala / Belize

A nouveau dans le Peten, où l’on retrouve la végétation et l’élevage des zones tropicales humides. Les cavaliers toujours élégants et décontractés assurent déplacement et surveillance du bétail.  Très bel artisanat du cuir, selles, étriers….

Robert trouve la bonne définition pour les routes de la région : route en écaille de tortue. Je m’explique. Une route recouverte de nombreuses fois pour boucher les trous, d’où de très harmonieux dégradés de couleur, agrémentés de petits dénivelés assurant un massage quelque peu irrégulier…..

Le passage de la frontière c’est pour cet après-midi.

Pas de chance barrage sanitaire où il nous faut abandonner nos agrumes

Pas de problème au passage de frontière – même au Guatemala dont nous avions goûter la parfait inorganisation à l’entrée.

Au Belize nous sentons immédiatement l’atmosphère britannique,…..corrects mais pas un  sourire.

On paie indifféremment en dollar américain ou dollar du Bélize. Parité fixe 1 pour 2.

Nuit sur place. Pluie. En cette saison sèche, c’est  15 jours par mois.juste sur la frontière

même élégance

 

 

 

 

horizon brumeux sur le Belizeet chaud coucher de soleil

 

Samedi 30 décembre – Benque del Carmen – San Ignacio - Belmopan

Le Belize c’est la plaine, les pieds dans l’eau souvent, la jungle, les maisons en bois souvent, colorées, et…. les routes sans ordure. Il faut dire que ce petit pays de moins de 400 000 habitants tire 20 % de ses revenus du tourisme (américain surtout).

Préoccupation terre à terre, le gaz, après 4 essais, nous trouvons enfin le pompiste compréhensif qui accepte de remplir notre bouteille à l’aide de notre système. C’est long, mais çà marche.

Petit test marché et boutiques, à peu près les mêmes prix qu’au Guatemale, et les mêmes produits.

Avez-vous déjà entendu parler de  Belmopan, la capitale du Belize, petite bourgade insignifiante que ne mentionne même pas le Guide du Routard, c’est dire qu’il n’y a rien de tant soit peu intéressant.

Nuit dans la jungle près d’une rivière. On devrait y voir des animaux (info de voyageurs)

 

soleil + averse = arc-en-cielplaine + pluie = lac, lagune...

cuisine en plein air

le vélo est roi

 

 

 

évocation maya sur les mursqui dit lagune dit maison sur pilotis

Dimanche 31 décembre – Belize City

Pas vraiment l’idée que l’on se fait de la principale ville du pays.  Provinciale et animation touristique. Les touristes débarquent par cars entiers pour embarquer vers les cayes (c’est-à-dire les atolls au large, leur mangrove, leur site de plongée et de snorkling….).

Curiosité locale, la route passe au milieu du cimetière, un rond-point y est même taillé.

Vous le saurez, les habitants sont souvent  les descendants d’esclaves « marrons ». On parle anglais, mais fortement émaillé d’espagnol.

Malheureusement la plupart des maisons coloniales si caractéristiques sont très délabrées. Restent les couleurs qui explosent partout.

Déjeuner à la marina.

Tour en ville. Des églises de toutes obédiences. La cathédrale est typiquement anglaise, toute de briques (anglaises) ; les briques importées servaient de lest dans les navires. Rien de perdu !

Nuit en centre ville au parking du petit port de pêche. Nous renonçons à la soirée de « réveillon »

Impossible d’obtenir skype pour avoir les enfants. Nous réussissons à leur parler quelques instants au téléphone pour commencer l’année avec eux.

 

Bonne année 2018

 

Déchaînement de pétards et de feux d’artifice à minuit heure locale.

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 1er janvier 2018 – Belize City - Corozal

Nous reprenons la route vers le Mexique, sans nous intéresser aux sites mayas.

Déjeuner à Corozal. Difficile de trouver un restaurant, tout est fermé en ce début d’année. Normal.

Happy New Year Belize !

Resto et crevettes à toutes les sauces. On rêvait de langouste. Il faudra voir plus loin.

 

 

--------------------------------------------------

chaque jour un rêve

chaque jour un pas

chaque jour à partager

chaque jour une porte ouverte

                                               sur un plaisir à saisir

                                               sur le bonheur à construire

 

Bonne Année

--------------------------------------------------

Un petit bout de route jusqu’à Corozal, halte en bord de mer dans l’après-midi.
Nous nous installons quand nous sommes abordés par Janusz et Basia qui nous invitent à venir voir leur vieux Land en voie de rénovation vers… l’aventure des routes.

Nous y passons la nuit, nous dînons chez Len le voisin qui parle français…. Encore une rencontre d’exception.

Et Janusz et Basia sont voileux, dériveur de 9 mètres sur sa remorque prêt à sortir (mise à l’eau privée) Le rêve en mer des Caraïbes.

Ils sont canadiens (et polonais) mais pout autant ne parlent pas français. Difficile de m’adapter à la langue de Shakespear que je mélange à l’espagnol ! Il faut que je fasse de sérieux progrès.

la devise du Belize

 

02

le bateau, la mer à 30 m, le rêve

Mardi 2  janvier 2018 – Frontière Belize / Mexique

Grande conversation en français avec un autre voisin, et pour cause il est français. Très reposant.

Un grand merci à tous pour cet accueil et nous partons vers la frontière.

Bien organisé au Belize –c’est une surprise - ; il est vrai que l’on paie une taxe de sortie (pas plus de sourire qu’à l’arrivée)

Bien organisé au Mexique, il est vrai que l’on paie une taxe personnelle, une taxe pour le véhicule, une taxe de fumigation,  plus une somme consignée pour le véhicule

Impossible d’assurer Bipbip, dossier fait, la « machine » refuse la carte de crédit.

Vaine recherche d’un assureur. La police nous conseille de nous adresser à une banque. Trop tard ce soir.

 Nous choisissons la facilité d’un parking de supermarché avec Wi-fi. Et un temps de skype, enfin, pour avoir les enfants. Voilà qui nous réconforte. 

 

Commentaires

Ajouter un commentaire
  • Bonne année

    Publié le 7/01/2018 par Patrick Anny
    Bonne année les baroudeurs
    Bisous
    pppop & annypop

La carte des lieux visités


Mes albums photos

Liens à voir

Archives

Mes amis

Derniers articles

Recevoir les actus du blog