BIPBIP AUX AMERIQUES

Un vieux couple de retraités / une envie de découverte / un Defender 130 à l'aménagement spartiate / 2 ans ou plus de voyage au long cours aux Amériques - du Sud au Nord

XXX - GUATEMALA - suite - 27 décembre au 29 décembre 2017

Publié le 7/01/2018, par rampon,

 

Mercredi 27 décembre – Ciudad Guatemala - Sanarate

Dense circulation dans Guatemala ; nous zigzaguons un  peu dans les quartiers pour tenter à nouveau de renouveler la  batterie déficiente de l’ordi. Le quatrième spécialiste est le bon. Batterie neuve de la marque  et çà ne marche pas. Notre chargeur est  neuf et çà ne marche pas. L’explication arrive : on nous a vendu pour une pièce d’origine une copie qui un mois plus tard de marche plus.
Voila tout est neuf, de la marque, et çà marche enfin.

On peut reprendre la route, un problème résolu.

Les volcans se profilent, le Pacaya fume, les champs et champs de canne envahissent l’horizon. Les hélicoptères déversent leurs produits,  Au vu des montagnes de noix de coco, il doit y avoir des plantations autres que les arbres « ornementaux » à côté des maisons.

Pas beaucoup d’endroit pour s’arrêter sur les routes de montagne.
Nouvelle station service souriante. Chaque fois curiosité, explication, un petit café, ou coca ou bière…

 

s'il vend aussi des fils électrique... c'est la fortune

 

Jeudi 28 décembre – rio Hondo – Rio Dulce - Saisla

Autoroute en travaux, nuages de chargés de poussières, carrières font place  aux cultures sous serre et aux pastèques et melons variés. Où sont les vignes ? en tout cas les raisons sont vendus (chers) en bord de route.

Les collines se désertifient, les vallées s’adonnent à l’élevage. La végétation tropicale reprend ses droits à l’approche de l’océan. Il se met à pleuvoir. Des pluies intermittentes depuis 3 jours nous dit-on à Rio Dulce.

Il fait vite sombre ce soir, et nous connaissons cette route qui offre peu de possibilités debivouac. Donc bivouac station service à  Saisla.

 

ce ne sont pas des sillons couverts de neige

seulement des cultures sous mini-serre

Jeudi 28 décembre – rio Hondo – Rio Dulce - Saisla

Autoroute en travaux, nuages de chargés de poussières, carrières font place  aux cultures sous serre et aux pastèques et melons variés. Où sont les vignes ? en tout cas les raisons sont vendus (chers) en bord de route.

Les collines se désertifient, les vallées s’adonnent à l’élevage. La végétation tropicale reprend ses droits à l’approche de l’océan. Il se met à pleuvoir. Des pluies intermittentes depuis 3 jours nous dit-on à Rio Dulce.

Il fait vite sombre ce soir, et nous connaissons cette route qui offre peu de possibilités debivouac. Donc bivouac station service à  Saisla.

Vendredi 29 décembre – El Cruce – Melchor de Menos – Frontière Guatemala / Belize

A nouveau dans le Peten, où l’on retrouve la végétation et l’élevage des zones tropicales humides. Les cavaliers toujours élégants et décontractés assurent déplacement et surveillance du bétail.  Très bel artisanat du cuir, selles, étriers….

Robert trouve la bonne définition pour les routes de la région : route en écaille de tortue. Je m’explique. Une route recouverte de nombreuses fois pour boucher les trous, d’où de très harmonieux dégradés de couleur, agrémentés de petits dénivelés assurant un massage quelque peu irrégulier…..

Le passage de la frontière c’est pour cet après-midi.

Pas de chance barrage sanitaire où il nous faut abandonner nos agrumes

Pas de problème au passage de frontière – même au Guatemala dont nous avions goûter la parfait inorganisation à l’entrée.

Au Belize nous sentons immédiatement l’atmosphère britannique,…..corrects mais pas un  sourire.

On paie indifféremment en dollar américain ou dollar du Bélize. Parité fixe 1 pour 2.

Nuit sur place. Pluie. En cette saison sèche, c’est  15 jours par mois.

 

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

La carte des lieux visités


Mes albums photos

Liens à voir

Archives

Mes amis

Derniers articles

Recevoir les actus du blog