BIPBIP AUX AMERIQUES

Un vieux couple de retraités / une envie de découverte / un Defender 130 à l'aménagement spartiate / 2 ans ou plus de voyage au long cours aux Amériques - du Sud au Nord

XXV - 3 - COLOMBIE - BOGOTA - 5 septembre

Publié le 7/09/2017, par rampon,

 Mardi 5 septembre – Bogota – La Caldera

Km arrivée

départ

Météo

arrivée

Point bivouac

246099 km

9 H 30

20° soleil /14°

20 H 30

04°43.1427 N/73°58.1145 W / 2703m

Bogota et son agitation, sa pollution, Parking et visite du vieux quartier de la Candelaria, ses musées…

Le fameux musée de l’Or  vaut effectivement de détour. Fascination  démonstration de l’art des orfèvres  depuis les temps reculés, porteur d’un symbolisme qui nous échappe sans doute en partie. On comprend la fascination des Espagnols.

Dégustation - le mot est peut-être un peu fort, mais nous apprécions – d’une crêpe bien garnie et d’une glace savoureuse. Et oui, ici cela vaut la peine d’être retenu !!!

Cela étant dit, la foule est dense et l’image du pape François omniprésente ; Il arrive demain pour deux jours. Une queue immense sinue devant la cathédrale pour apercevoir l’image de la vierge de Chiquinquira (16ème siècle).

A la nuit tombante nous devons « déguerpir », le gardien de parking contredisant l’autorisation accordée ce matin par sa collègue. Nous voila par les chemins au milieu de la circulation folle de fin de journée en direction d’un camping à 18 km. Impossible à trouver dans la nuit. Nous nous retrouvons dans un village ou nous  campons à côté d’un parking qui nous interdit l’entrée.

disgraciés, simples d'esprit ils étaient considérés en lien direct avec les dieux et à ce titre protégés (dit-on) 

 chaman en méditation

 la fascination des espagnols

méditation ou farniente ?

la boule de coca bloquée dans la joue, ce n'est pas d'hier !

l'artisanat populaire  dans les rues de Bogota

Mercredi 6 septembre – La Caldera

Au matin, un passant vient discuter. Nous nous informons sur les campings de la région. Rien en vue, il nous invite à la suivre dans sa finca.


L’accueil colombien est sans limite.

Belle campagne vallonnée, belle propriété au milieu des prés. C’est un hara.

Lessive et wi-fi, comme chez soi, banos et douche chaude. Les chiens nous font fête, la famille nous accueille pour le chocolat chaud et les croissants de fin d’après-midi avec les enfants qui sortent du collège.

Nous ne remercierons jamais assez.

Jeudi 7 septembre – La Caldera

Le pape est toujours à Bogota, nous ne nous y frotterons pas ; seuls partent à trois heures du matin Joana y Felipe.

Déjeuner avec Carlos.

Balade dans les prés. La pluie menace après le soleil de la journée.

 

 

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

La carte des lieux visités


Mes albums photos

Liens à voir

Archives

Mes amis

Derniers articles

Recevoir les actus du blog