BIPBIP AUX AMERIQUES

Un vieux couple de retraités / une envie de découverte / un Defender 130 à l'aménagement spartiate / 2 ans ou plus de voyage au long cours aux Amériques - du Sud au Nord

XXV - 2 - COLOMBIE - QUINDIO - TOLIMA - du 28 août au 4 septembre 2017

Publié le 1/09/2017, par rampon,

Lundi 28  août – Calarca – Jardin botanico del Quindio

 

Km arrivée

départ

Météo

arrivée

Point bivouac

245617

11 H

27° soleil/ 30°

16 H 30

04°30.6080 N /75°39.1016 W /1501m

Lessive les pieds dans l’eau à la rivière et route paisible de haut plateau vallonné – canne – café – coton  - banane - . La panaméricaine parfois autoroute, parfois route est particulièrement coûteuse 10 € pour moins de 100 km. A  Armenia,  nous bifurquons vers le Jardin botanique du Guindio. Trop tard pour visiter, le gardien nous offre le parking pour la nuit.

Un hara à côté, dressage de chevaux.

Mardi 29  août –Jardin botanico del Guindio – Armenia – Museo del Oro Guimbaya

 

Km arrivée

départ

Météo

arrivée

Point bivouac

245669 km

9 H

27° soleil/ 25°

18 H

04°36.1993N /75°46.8372 W /1294m

Nous sommes à pied d’oeuvre à l’ouverture pour visiter le Jardin botanique du Guindio. 2 heures ½ de visite guidée et très documentée avec notre guide. Nous avons retenu la grande variété de palmiers, de fougères arborescentes, d’arbres, de plantes, de cactus, de fleurs qu’il nous a présentée et commentée. On est quasiment étourdi de ce savoir, de ces usages multiples… On admire la canopée du haut d’une grande tour. Et on finalise par la visite de la serre aux papillons de la région du café – pas moins de 35 espèces qui volètent dès que le soleil apparaît, se faisant plus discrets sous la pluie.

Une excellente matinée, et un bon café pour le coup de fouet final.

Visite d’Arménia, rien à en dire, sinon que nous avons mangé une pizza tout à fait passable.

Le musée de l’or de Quimbaya est tout à fait remarquable – d’abord gratuit bonne surprise – mais surtout présentant des pièces originales très différentes par leur thème de ce que nous avons rencontré dans d’autres cultures américaines.

Direction le parc national du café à visiter demain matin. Informations fausses, le parking n’est pas accessible pour la nuit.
Finalement nous sommes accueillis aimablement sur une station service calme ; un abri nous y est même offert.

 

                                            

  l'arbre pousse au dépend d'un autre, ses racines atteignant ensuite le sol  (l'arbre hôte est alors mort

La fleur du pitaya

 

aristoloche

 

Mercredi 30  août – Montenegro – Parc national du café - Filandia

Km arrivée

départ

Météo

arrivée

Point bivouac

 

 

 

 

 

Guindio c’est le département de culture intensive du café. La visite du parc sera en définitive décevante. Un bref  musée relatant l’histoire économique du café en Colombie, l’embellie ne datant que des années 30, avec des aléas liés au marché mondial ; reconstitution de quelques scènes de vie quotidienne domestique ; plantation de plusieurs variétés de café ; brèves explications du cycle de production du café ; reconstitution de ferme et maison coloniale ; spectacle de danse pseudo folklorique très année 50 ; petit train ; un téléphérique ; une bambouseraie….et surtout, un parc d’attraction qui semble attirer beaucoup plus les foules.

On a passé une journée de balade, agréable mais sans intérêt majeur ;

A la nuit bivouac à Filandia entre pompiers, installations sportives, marché aux bestiaux, au bout d’une impasse tranquille avec wi-fi poussive.

 

 

Jeudi 31  août – Montenegro – Parc national du café - Filandia

Km arrivée

départ

Météo

arrivée

Point bivouac

245716 km

 

24° soleil

 

04°40.2795 W/75°39.7774 / 1936 m

Filandia, ravissant village touristique aux maisons coloniales de toutes les couleurs, célèbre pour être le cadre d’une novela (feuilleton télévisé). Thèmes du café et de la culture indigène omniprésents

Vendredi 1er septembre - Filandia

Stand-by – Wi-fi

Samedi 2 septembre – Cajamarca - Ibague

Km arrivée

départ

Météo

arrivée

Point bivouac

245 km

10 H 30

24° soleil

17 H

04°26 ?2305 N/75°14.0909 W / 1259 m

Direction Bogota, ville de tous les dangers ! Nous nous en apercevrons vite dès notre entrée dan Ibaque. Vol du téléphone à l’arraché à l’intérieur de la voiture. Donc plus de téléphone et plus de GPS

La police ne prend pas les  plaintes qu’il faut déposer par internet. Problème, nos identifications sont refusées (numéro de passeport pas accepté) ; et pour la déclaration auprès de free c’est trop tard ce soir.

On en est à se demander si on continue. Ces attaques commencent à nous perturber (même si on a conscience que le danger est partout)

Dimanche 3 septembre –Ibague

Km arrivée

départ

Météo

arrivée

Point bivouac

245832 km

1 3 H 30

24° soleil

19 H

04°14.2175 N/74°21.59..0854W/ 396m

Nous nous serions passés de passer une demi-journée à Ibagué. Après avoir arpenté les rues nous trouvons enfin le policier habilité à recevoir notre plainte pour vol. Une curiosité, pas d’imprimante au comando, nous devons nous déplacer dans un local moitié garage, moitié prestation internet, pour l’impression de la plainte (que nous payons) !!!

La distraction du jour pour les policiers qui nous accompagnent pour visiter Bipbip !!!

Il nous reste à racheter un téléphone – et on est dimanche – Supermarché ouvert, mise en route, chargement de maps, maps-me et ioverdlander, l’indispensable pour tout voyageur.

Nous essaierons en vain d’appeler free pour suspendre l’abonnement. L’appel n’aboutit pas, cherchez l’erreur.

Un peu d’autoroute –payante comme il se doit en Colombe alors qu’il n’y a pas d’autre route – et nous trouvons un petit chemin le long d’une rivière, idéal pour la nuit. C’est compter sans la police qui nous conseille vivement d’aller dans un endroit plus sûr, une station service.

Après une belle grimpette jusqu’à 3000, nous sommes maintenant en plaine, sous une chaleur accablante.

Gentil accueil très familial de la famille  de l’hôtel.

Lundi 4 septembre – Espinal – La vaca que rie

Km arrivée

départ

Météo

arrivée

Point bivouac

246018 km

10 H 30

34° soleil /

17 H

04°29.9984 N/74°21.8708 W / 2204 m

Après une bonne nuit, vol un peu « digéré »  nous repartons vers Bogota. Hier encore on nous conseillait presque d’éviter, en tout cas d’observer la plus grande prudence .

A Espinal, impossible de faire un diagnostic encore moins de réparer notre matériel en panne : téléphone et appareil photo . Tout fout’l’camp !!!

Nous repérons le camion de nos amis voyageurs suisses qui ont fait la traversée avec nous ; nous les retrouverons un peu plus tard à la « Vaca que rie », pur plagiat… un scandale.

Enorme complexe installé des deux côtés de l’autoroute, qui commercialise des produits laitiers et propose son restaurant, mais surtout dispose d’un beau parking bien connu des voyageurs.

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

La carte des lieux visités


Mes albums photos

Liens à voir

Archives

Mes amis

Derniers articles

Recevoir les actus du blog