BIPBIP AUX AMERIQUES

Un vieux couple de retraités / une envie de découverte / un Defender 130 à l'aménagement spartiate / 2 ans ou plus de voyage au long cours aux Amériques - du Sud au Nord

XII - BRESIL - MATO GROSSO 7 /12 décembre 2017

Publié le 12/03/2017, par rampon,

BRESIL – MATO GROSSO

 

Mercredi 7 décembre – Rondonopolis

Km  arrivée

départ

météo

arrivée

Point bivouac

225884

10 H

25° - AM 31°

18 H

Aéroport Rondonopolis

16°58899S/54°72165W/ alt 459 m

 

La route et les camions, les km qui défilent à travers les champs de soja ; Une cathédrale à l’horizon, et non, seulement  des silos. Le paysage change après une petite chaîne de montagne rouge, s’installe une savane largement entamée par la culture extensive et l’élevage. Après avoir traversé quelques petites villes orientées vers l’agriculture (on ne s’y trompe pas en voyant les enseignes), Les

grands fournisseurs de semences répandent leur publicité dans tous les champs ; les usines de produits destinés à toute sorte de traitements et améliorants se reconnaissent  à l’odeur ; les  transporteurs sont omniprésents…. Bref, l’agriculture extensive.

Mais aussi un petit vignoble, qui produit, raisin de table, vin rosé et jus de raisin ; essentiellement du cépage Niagra ; une saveur surprenante. Le vin n’est pas de notre goût. On nous invite à visiter la propriété… deux récoltes par an.

Nous avançons heureusement vers le Pantanal et ses espaces encore un peu en état de nature. Ca se mérite !

Nous avons sou vent parlé de la conduite à risque des camions, encore un sur le flan aujourd’hui, quid du chaufffeur ?

Nous avons découvert aujourd’hui un fruit qui allie beauté extérieure, intérieure et goût délicieux : le pitaya

Une cathédrale, non un silo

javascript:void(0)Bientôt Noël

 

pitaya (délicieux)  

encore un !

chapada de Guimares

 

Jeudi 8 décembre – Cuiaba

Km  arrivée

départ

météo

arrivée

Point bivouac

226050

9  H 30

27° - AM 34°

18 H 30

15°70520S/56°13357 W – alt 187 m

Que dire de cette journée ? Des camions, des camions, des camions La route est en travaux pour élargissement ce qui nous a valu d’être stoppés 45 mn, sous un soleil de plomb (41°). Pour autant on n’est pas exonéré du péage.

Un souci de moins, nous avons réglé l’assurance pour les 6 mois à venir au Mercosur.

Le musée indien Rondon devrait être intéressant ; pas facile à trouver au sein de l’université en grève.

Masques indiens

 

Porte close mais  nous bénéficions d’une visite spéciale. Très intéressant et documenté, loin du folklore. Il faut aller voir le site nous dit-on.

  recyclage (de pneu)

rien de leur fait peur 

Vendredi 9 décembre – Chapada da Guimares

Km  arrivée

départ

Météo

arrivée

Point bivouac

226268

9 H 30

31° / AM 35° grains

18 H

Camping Oasis

15°45567S/55°74686alt 812m

Intermède pas mécanique, mais électrique. Plus de code. Intervention rapide d’un spécialiste. Une petite soudure et c’est reparti. Direction le Parc de Guimares.

C’était sans compter les travaux d’entretien des routes. Deux heures d’attente pour que la route se libère.

Enfin on se trouve face à la falaise rouge, déchiquetée.

Bivouac confort sur la pelouse d’un camping  citadin (la jardin d’une maison).Nous sommes seuls, avec les grillons, les oiseaux et un chien qui aboie au lointain dans la nuit.

 

 

Samedi 10 décembre – Chapada da Guimares

Km  arrivée

départ

Météo

arrivée

Point bivouac

226419

9 H

25° / AM 32° grains

18 H

 

15°58424S/55°46963 - alt  747 m

Chapada dos Guimares vit du tourisme, on ne peut s’y tromper, boutiques, bars, restaurants fleurissent partout. Mais l’Office de tourisme est fermé ce matin. On nous dit, dans une heure peut-êrre. Petit tour au marché …. Toujours pas ouvert.

Un peu de tourisme vert : un beau panorama sur la plaine de Cuiaba, une belle cascade, udes rencontres très select et un baise-main, , et un bon restaurant et retour.
L’Office de Tourisme n’a pas ouvert aujourdhui, personne ne sait pourquoi et personne ne possède une carte touristique de la région. Enervant, désopilant, attristant.

Finalement nous trouverons la caverne Aore Jari, sur le plateau une rivière en partie souterraine glisse ses eaux limpides dans des grottes. Impressionnant, m         is une fois de plus on regrette d’être sous la contrainte d’un guide et de pouvoir  aller à notre pas dans cette nature à découvrir. Tout cela pour un prix prohibitif.

J’ai dit notre guide sympathique… après son service il nous emmène à un belle cascade secrète pour un bain bien agréable après la canicule.

Bivouac nature.

Dimanche 11 décembre – Campo verde - Rondonopolis - Coxim

Km  arrivée

départ

Météo

arrivée

Point bivouac

226865

9 H

22° nuages / AM 34°

18 H

Aéroport  Coxim

18°47312S / 54°71710 W- alt 307m

Qui dira les vastes étendues, les routes qui grimpent et redescendent tout aussitôt, sans doute pour distraire des champs de sojas, Passant du Mato Grosso  au Mato Grosso du Sud une constante, les routes payantes, une autre constante, le repos dominical n’existe pas dans les champs. Et une déception, les camions ne connaissent pas le week-end.

Néanmoins, on adapte son regard aux nouvelles proportions, on apprécie les quelques traces de sertao qui n’ont pas « colonisés », on essaie de dénombrer les immenses troupeaux… non on ne s’ennuie pas.

toujours compter sur l'au-delà 

à perte de vue

à perte de de vue...............

au bout du chemin la fazenda.......

rien n'accfroche le regard

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

La carte des lieux visités


Mes albums photos

Liens à voir

Archives

Mes amis

Derniers articles

Recevoir les actus du blog